mercredi 5 juillet 2017

Steak tartare végan et ses frites au four

Aujourd'hui, je reviens vers vous avec une recette tirée de l'excellent livre de Sébastien Kardinal, Ma petite boucherie vegane. Toutes les recettes de ce livre sont bluffantes de réalisme, tant au niveau du visuel que du goût et des textures.

J'avais déjà été plus que largement convaincue lorsque j'avais réalisé la terrine de campagne végane :


Du coup, j'ai voulu transformer l'essai en réalisant une autre des recettes de ce livre, le tartare végan. Dans le genre recette carnée difficilement substituable... d'autant que j'avais un public exigeant à satisfaire : mon chéri omni, fan absolu d'un bon tartare de bœuf frais !


Mais même le plus grand fan de cadavre cru ne pourra pas résister à une aussi belle assiette !

Sébastien Kardinal lui-même m'a complimenté sur la qualité de la photo via Instagram #fierté

On retrouve bien la texture fraîche et fondante du tartare, et le goût est bien présent.
Autre avantage très appréciable : en plus d'être végane, et donc éthique, ce tartare ne contient ni cholestérol, ni graisses animales, et est très faible en calories (moins de 100KCal/portion !). 
Ce type de plat, habituellement déconseillé aux personnes devant suivre un régime pour diverses raisons de santé, leur est donc totalement accessible !!!

On a choisi de l'accompagner de frites au four taillées épaisses, qui sont beaucoup moins grasses que leur homologue en friteuse (recette dans les bonus !). Si vous souhaitez une assiette plus healthy, de bons haricots verts frais seront tout aussi bons !!


Les proportions données dans la suite de la recette m'ont permis de réaliser 4 beaux tartares de 130 grammes chacun !




Temps de préparation : 30 minutes
Temps de repos : 1 heure
Pas de cuisson 


Coût de la recette : environ 2€/steak (beaucoup moins que la version carnée !)


Ingrédients :
- 450 grammes de tempeh nature (en magasin bio)
- 60ml de jus de betteraves (au rayon bio des grandes surfaces, ou en magasin bio)
- 30 grammes de ketchup
- 50ml d'huile d'olives
- 3 cuillères à soupe de moutarde de Dijon
- 1 échalote
- 4 gros cornichons
- 4 cuillères à soupe de câpres
- 4 branches de persil plat
- 4 branches de coriandre fraîche
- Sauce Worcester végane (attention, certaines sauces Worcester contiennent des anchois)
- Du Tabasco


La recette !
- Dans un cul-de-poule, émietter le tempeh avec les doigts et ajouter le jus de betterave et le ketchup. Bien malaxer et laisser reposer une heure.

- Ajouter ensuite 20ml d'huile d'olives, mélanger à nouveau et passer l'ensemble au hachoir à viande (ou dans un robot avec une lame en S) pour préparer le tartare.


- Dans un bol, fouetter la moutarde bien froide avec 30ml d'huile d'olives versée en filet. Réserver.

- Hacher très finement l'échalote, les cornichons et les câpres. Ciseler ensemble les feuilles de persil et de coriandre fraîche.


- Diviser le tempeh haché en 4 portions égales, et mélanger chaque condiment à parts égales. Façonner les tartares en forme de steaks hachés épais.

- Creuser une petite cuvette au centre et y déposer une cuillère à café bien bombée de moutarde fouettée (ou la servir à part). Servir et déguster.


Les bonus !!!
La recette est naturellement végétalienne et sans gluten, le tempeh étant fabriqué à partir de graines de soja jaune immatures dépelliculées. Les graines de soja sont cuites, écrasées, puis ensemencées avec un champignon. La fermentation se produit en 24 heures à 30°C : des moisissures se forment (des filaments blancs, comme sur les fromages type Brie) qui transforment la préparation en une sorte de gâteau compact.   


Pour deux portions de bonnes frites au four :
- 4 belles pommes de terre 
- 2 cuillères à soupe d'huile

Eplucher et tailler les pommes de terre en frites assez larges. Dans un cul-de-poule, mélanger les frites avec l'huile afin de bien les badigeonner. Dans une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé, disposer les frites afin qu'elles ne se chevauchent pas, et cuire environ 20 minutes à 180°C (th.6) en chaleur tournante, jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées. Remuer en cours de cuisson.