samedi 30 juillet 2016

Terrine de campagne végane

Ce qui me manque le plus dans l'alimentation végétalienne, ou végétarienne au sens large, c'est vraiment la charcuterie, ce qui se mange sur du pain avec un petit cornichon : pâté, rillettes, saucisson...
Du coup, quand le livre de Sébastien Kardinal, Ma petite boucherie végane est sorti, je l'ai acheté direct ! Et je dois dire que pour moins de 10 euros, j'ai une petite bible en matière de "cochonnaille" végane.

La majorité des recettes demandent à ce que j'acquière un certain coup de main en terme de pétrissage (le seitan est la base des recettes).
Mais celle de la terrine est très simple à faire, elle est accessible à n'importe quel débutant et ne nécessite que des ingrédients de base ou très simples à trouver.

Et alors de l'avis de la dizaine de personnes omnis qui ont testé cette recette : le goût et la texture sont vraiment très similaires à une terrine de campagne carnée !
Et en plus d'être végane, et donc éthique, elle ne contient ni cholestérol, ni graisses animales, et est très faible en calories (moins de 60KCal/portion) et riches en fibres et en vitamines grâce au tofu et aux champignons ! La charcuterie devient donc accessible aux diabétiques, aux personnes devant suivre un régime pour raison de santé type cholestérol et à ceux qui font attention à leur poids !!!!!


Histoire de compléter tous ces arguments, voici quelques photos !


La terrine crue...

... et le résultat une fois cuite !

Servie en tranche, avec un petit cornichon : un régal !


Temps de préparation : 40 minutes
Temps de cuisson : 1 heure
Temps de réfrigération : 1 nuit


Coût de la recette : environ 10 euros pour une terrine de 1kg


Ingrédients :
- 1 oignon jaune
- 1 gousse d'ail
- De l'huile
- 15ml de cognac
- 400 grammes de champignons de Paris
- 500 grammes de tofu ferme
- 10 grammes de sel fin
- 2 grammes de poivre noir en grains
- 1/4 de noix de muscade entière (soit environ 1 cuillère à café de noix de muscade en poudre)
- 10 graines de genièvre
- 4 clous de girofle
- 30ml de sauce soja
- 60 grammes de Maïzena

Attention : selon Sébastien Kardinal, le grammage et le type d'épices est primordial pour la réussite de la recette et pour retrouver un goût similaire à la version carnée, ce que je confirme !


La recette !
- Préchauffer le four à 200°C

- Eplucher l'oignon et l'ail, les émincer finement et les faire dorer dans une poêle avec un peu d'huile. Déglacer ensuite avec le cognac et réserver hors du feu.

- Nettoyer les champignons et les hacher finement.

- Dans un saladier, émietter le bloc de tofu préalablement bien égoutté. Ajouter le sel, le poivre, la noix de muscade râpée, les baies de genièvre entières, les clous de girofle préalablement réduits en poudre à l'aide d'un mortier et la sauce soja.

- Dans un bol, délayer la fécule de maïs avec six cuillères à soupe d'eau.

- Bien mélanger les 3 préparations, et garnir un plat à terrine d'1kg muni d'un couvercle en compactant soigneusement, et cuire au four, à mi-hauteur, pendant 1 heure.

- Bien laisser refroidir avec de déguster (c'est largement meilleur après une nuit au réfrigérateur).


Les bonus !!!!
- La terrine se conserve au frais plusieurs jours en la laissant dans son récipient de cuisson.

- Si comme moi, vous avez l'impression qu'il y a peu de liquide par rapport à la masse sèche, c'est normal. Ne changez rien à la recette surtout, au risque de dénaturer la terrine.

- N'hésitez pas à émincer vraiment finement les champignons, même si c'est long et fastidieux : la réussite de la terrine passe aussi par le fait de ne pas sentir de gros morceaux sous la dent. Le goût végétal ressortirait un peu trop, et l'illusion carnée ne serait pas aussi réussie.

- Ma petite fierté (non ma graaaaaaaaande fierté) a été le jour où Sébastien Kardinal lui-même a aimé la photo de ma terrine sur Instagram !!!!!!!!!