samedi 23 mars 2013

L'alimentation selon le Feng-Shui

Voici (une petite partie de) la suite de mon volet sur le Feng-Shui en cuisine !!


Aujourd'hui, je vais vous expliquer très brièvement et très succinctement comment appliquer les principes du Feng-Shui sur l'alimentation.

Attention : cet article n'est pas un résumé exhaustif de principes alimentaires dictés par le Feng-Shui : je ne suis pas encore assez "experte" pour cela !! Je vous présenterai juste les grandes lignes, avec des exemples concrets facilement applicables dans nos modes de vie occidentaux.


Pourquoi on peut appliquer le Feng-Shui à notre alimentation ?
D'après les théories Feng-Shui, il existe une forme d'énergie, le "Chi", qui est universelle. C'est une énergie extrêmement puissante, que l'on doit apprendre à maîtriser afin qu'elle nous soit le plus bénéfique possible (ou du moins en limiter les aspects néfastes).

Dans les aménagements de pièces, l'exemple le plus connu se situe dans la chambre : il ne faut pas placer son lit face à la porte (position dite du "mort", c'est pour dire...). Pourquoi ? Dans une pièce, le flux d'énergie principale arrive par la porte, et fuit par la fenêtre. Donc en dormant directement face à la porte, on recevrait bien trop d'énergie, ce qui serait néfaste au sommeil... On privilégiera donc une position du lit entre la fenêtre et la porte, loin du flux d'énergie. D'autres principes se superposent ensuite pour le placement du lit, comme par exemple, celui de l'école de la forme, qui indique de dormir la tête au nord.

Le placement du lit idéal, loin du flux d'énergie, représenté par la flèche.

Si le "Chi" influence notre environnement de vie, il est évident que celui-ci influence énormément notre premier milieu de vie : notre propre organisme !
Le "Chi" circule dans notre corps via nos "Chakras", qui sont nos centres d'énergie.

Emplacement des "Chakras" dans notre corps

Il apparaît, sous la lumière de ces explications qu'il est nécessaire d'apprendre à maîtriser notre alimentation, en sélectionnant évidemment des aliments sains, répondant à notre vrais besoins et non à nos envies gourmandes, mais surtout en fonction de notre personnalité, de manière à apporter un meilleur équilibre et un mieux-être (voire un bien-être).


Une personnalité Feng-Shui ?
Aussi étonnant que cela puisse paraître, on peut définir notre personnalité selon ces deux critères !
Ci-dessous un résumé en images :



Une personne "Yin" aura plutôt les caractéristiques suivantes : mince, de stature haute, dépressive, mélancolique, lente, possédant une bonne capacité d'imagination, souvent fatigué...

Une personne "Yang" se définira plutôt selon les critères suivants : trapu, petit, souvent en colère et frustré, irritable, rapide intellectuellement, précis, tendu, droit et rapide...

Vous ne vous reconnaissez pas dans ces deux descriptifs ? Vous êtes sûrement un mélange des deux !! Dans ce cas, vous aurez certainement des jours plus "yin" (genre les weekend détente), et des jours plus "yang" (période de stress). A vous d'adapter !


Et donc on mange quoi concrètement ?
Plutôt que de vous faire de longs discours, je vous ai fait un récapitulatif !
Là encore, c'est très généraliste, donc à vous d'adapter selon votre régime alimentaire ou vous goûts personnels.

Caractère "yin" : je consomme des aliments "yang" pour équilibrer : viande rouge, des plats en sauce ou poissons gras, du fromage, des fruits secs, du café...

Caractère "yang" : je consomme des aliments "yin" pour équilibrer : les produits laitiers, les fruits frais, des viandes blanches, du sucre...


Des petits plus à suivre si on veut concilier Feng-Shui, alimentation ET régime !
Non, ceci n'est pas impossible, ne partons pas défaitiste. Je ne dis pas que l'application de principes Feng-Shui va vous faire perdre 15kg sans aucun effort (je ne suis pas le Dr Dukan ^^), mais dans le cadre d'un régime établi, cela peut aider à ne pas ressentir de frustrations, ou à aider à atteindre la satiété, et c'est déjà bien, non ?

Quelques exemples :
- Manger dans des assiettes carrées : les assiettes carrées font rayonner le contentement, le rond invite à la curiosité !
- Manger dans des petits assiettes : cela permet de réduire la taille des repas, sans vous sentir priver de nourriture.
- Mettre une horloge dans l'endroit où on mange : le "tic tac" de l'horloge vous rappelleront de ralentir et de profiter du repas. Sachant que la sensation de satiété arrive 20 minutes en moyenne après le début du repas, ralentir permet logiquement de moins manger !


Est-ce que le Feng-Shui alimentaire peut aider sur d'autre points ?
Oui, mais là encore, n'attendez pas de miracle ! Si vous avez un déjeuner en amoureux, mais que vous arriver en retard et négligé, fleurant bon l'alcool et le vieux tabac, le Feng-Shui ne vous sera d'aucune aide !

Ceci dit, il est certain que la forme des objets présents sur la table (assiettes, verres...), les matériaux utilisés (céramique, bois, ardoise...) et les couleurs ont une influence sur les énergies qui entoureront le repas, et dont agiront sur le comportement des personnes à table.

Pour citer quelques exemples :
- Une table ronde, d'influence "yin", apportera détente, apaisement, convivialité.
- Pour un déjeuner professionnel, on utilisera du rouge, symbole de dynamisme et du jaune, symbole de communication, avec des assiettes carrées, qui vont animer les énergies !

Il est à noter que si le Feng-Shui est un art ancestral sérieux, il est important d'en noter aussi les aspects ludiques, rien n'empêche de concilier principes et amusement avec formes et couleurs !


Voilà quelques pistes à suivre. Si vous avez des demandes plus particulières, n'hésitez pas à laisser un commentaire, je vous répondrai rapidement après quelques recherches si nécessaire!